Prières de Mamita

29. oct., 2017

Le pauvre a dit : "J'ai faim et je n'ai pas d'amis !"
Un malade a crié dans son lit d'hôpital,
Il n'attendait plus rien que le moment fatal...
Le chômeur a frappé vainement à la porte
Des ateliers murés, des espérances mortes.
La rumeur a blessé, créant des ennemis,
Et dans ce monde fou, peuplé de violence,
On assassine,on tue, on prend des innocents,
Et des milliers d'enfants continuent en silence
A mourir chaque jour,
Tandis que d'autres, ailleurs, perçoivent la souffrance
Des parents déchirés par l'angoisse ou l'absence...
Pourtant dans cette mort, Ô Christ, tu es présent !
Toi qui dis "Bienheureux" !
Et Marie sourira pour essuyer les larmes
Des mères à genoux aux pieds de Notre-Dame...
Alors se lèveront de nouveaux "Abbés Pierre",
Des "Mère Thérèsa"... plus simplement des frères
Qui te feront Vivant
Rien qu'à force d'Aimer,
D'Aimer au quotidien, partout où tu appelles,
Même quand ça fait mal, Aimer à tout instant
Aimer encor, Aimer toujours, Aimer, Aimer,
Rien qu'à force d'Aimer
Bienheureux nous irons, et la main dans la main
Faisant taire en nos coeurs les méchantes rancunes
En inscrivant la Paix désormais à la "Une"
Nous vivrons avec Toi, la communion des Saints !

Antoinette Gendron-Pinçon (Mamita)

26/10/1985

Antoinette Gendron-Pinçon
22. oct., 2017

Pour n'avoir pas ouvert les yeux
sur le prochain
Ce frère malheureux
Assoiffé de douceur d'amour et de tendresse,
Et pour n'avoir pas su, pour apaiser sa faim
prendre avec moi parfois, un peu de sa tristesse
et de mon amitié lui partager le pain
Je te demande pardon !...

Pour avoir oublié de vivre le partage
en acceptant que l'autre apporte son savoir
si différent du mien !
Pour avoir refusé la joie de recevoir,
pour avoir évité de rendre cet hommage
d'avoir tout reçu de celui qui n'a rien,
je te demande pardon !

Pour n'avoir pas voulu que trop de "moi" s'efface
Afin que l'autre un jour prenne toute sa place,
Et pour n'avoir pas su remarquer Ta présence
dans notre relation et par nos différences...
Enfin, pour n'avoir pas "aimé" avec ton coeur
Seigneur !
Je te demande pardon !

Alors, si tu le veux, je reprends le chemin,
Il n'y a plus d'hier et plus de lendemain
car avec ton pardon, toute crainte s'efface...
Rien que pour aujourd'hui en recevant ta grâce
Je veux vivre avec Toi, cette heure du présent,
Présent dont chaque instant
par Toi se renouvelle
et me conduit déjà sur la route éternelle !...

Antoinette gendron-Pinçon
6. oct., 2017

Marie ! O ! toute belle ! Sainte mère de Dieu,
Je viens te rendre grâces et te dire en ce lieu,
Où je t'ai suppliée,
Merci pour les merveilles dont tu m'as comblée !

Marie ! O ! toute belle ! En regardant ma vie,
Je te vois au détour de tous mes longs chemins,
Tu présentes l'amour entre tes mains bénies,
Sous les traits de ton fils dont l'éternelle offrande
Interpelle à jamais mon coeur de pélerin,
Et me poussse à crier ma Foi toujours plus grande.

Marie ! O ! toute belle ! Aux heures de souffrance
Alors que la tristesse éclate dans les pleurs,
Tu poses ton regard, tu souris en silence,
Tu mets sur le chemin des signes d'espérance,
Arrachant une épine et posant une fleur.
Ainsi d'épine en fleur et de fleur en épine,
A travers les cailloux, on marche sur tes pas,
On trébuche parfois, on se retrouve en bas,
Mais ta main nous relève, O ! tendresse divine !
Et pour chaque faiblesse et pour chaque douleur,
Tu nous fais faire un pas de plus vers le Seigneur.
Dans un "MAGNIFICAT" s'élève ma prière
A ton fils bien-aimé, pour glorifier son nom,
Car il a fait pour moi resplendir sa lumière
Il a comblé mon coeur, et posé sur mon front
Le rayon plein d'espoir de la grande promesse.
Marie ! O ! toute belle ! En un chant d'allégresse
Humblement, je me dis, Servante du Seigneur,
Et je passe par toi, pour lui donner mon coeur !

Antoinette Gendron-Pinçon
27. sept., 2017

Je te salue Marie ! Ô Vierge toute pure !
De la gloire de Dieu tu es temple sacré,
Tu montres la lumière à tous les consacrés
Je te salue Marie ! Ô Vierge toute pure !

Je te salue Marie ! Disciple du Seigneur,
Toi, première appelée au service d'église,
Dès le commencement tu nous étais promise
Et tu nous a ouvert la porte de ton coeur,
Je te salue Marie ! Disciple du Seigneur !

Je te salue Marie ! Modèle de la Foi
Parce-que tu as cru tu es toute puissante
Et tu répands au loin la source jaillissante
D'un océan d'amour qui passe par la Croix !

Je te salue Marie ! Sacerdoce divin !
A cause de ce "OUI" tu deviens le chemin
Qui conduit d'autres hommes à porter dans le monde
Au nom de Jésus-Christ l'amour de tous nos frères,
Ils annoncent le Christ, vivant, ressuscité,
Celui dont tu te fais la sainte volonté,
Leur vie se fait offrande en marchant sur tes traces...
Ô Vierge de lumière !
Que la paix les inonde !
Pour eux je te salue Marie, pleine de Grâces !

Fête de la présentation,
28/11/85

Antoinette Gendron-Pinçon
15. sept., 2017

Mère de toute joie, espoir de toute peine
S'il arrive parfois qu'en pleurant je me traîne
Un long regard vers toi vient réchauffer mon coeur
Et ton sourire alors efface toute peur !

Veux-tu que près de toi, pendant ce temps béni
Où l'amour de ton fils va nous être redit,
Je refasse avec toi, le chemin du calvaire
Pour apprendre de toi l'offrande d'une mère !

Tu me diras, Marie, que le poids de la Croix
Est souvent allégé par un acte de Foi
Puisque par la tendresse infinie de Jésus
L'amour chez le pécheur, a repris le dessus.

Un larron converti accueille l'espérance
Il reçoit le pardon, la paix, la délivrance,
Pendant que toi, Marie, tu deviens notre Mère
Et, par le don de Dieu, nous devenons des frères.

Tout l'amour maternel que tu veux partager
Te rend présente au Monde que tu veux changer.
Change mon coeur aussi Marie je te le donne
En espérant qu'il s'ouvre à ce qui m'environne

Marie, Ô Notre-Dame, Ô Mère des douleurs
Comme au pied de la Croix, tu maîtrisais tes pleurs
Pour tourner ton regard vers l'angoisse du Monde
Enveloppe ma vie dans une paix profonde,

Qui me libère enfin de tout ce qui est "moi"
Pour rencontrer ton fils, et le suivre avec Toi !

24 février 1987