25. mai, 2013

HYMNE A LA DOUCEUR

Au milieu d'une gerbe de béatitudes
Seigneur, je viens cueillir celle que tu me tends !
Est-ce la paix qui doit changer nos attitudes ?

Ou serait-ce humblement
Ou plus modestement
son aimable petite soeur
Celle qui se nomme douceur !

En ce temps d'agressivité
Où malgré tant de gestes d'amour répétés,
Nous pouvons constater le mépris ou la haine
Elle est toute petite mais avec fermeté

Elle ouvre en ce monde défait,
Un vrai chemin de paix.
Ce levain de douceur dans notre pâte humaine
Soulève les montagnes de l'hostilité !

Petite fleur
De la douceur
Si tu ne pouvais rien que serait l'Evangile ?
Si tu ne faisais rien, toi plante si fragile

Où serait la valeur de ce divin message
Qui proclame partout
"Bienheureux" sont les doux,
Car ils possèderont la terre en héritage !

Petite fleur
De la douceur
Prononce au bon moment
Rien qu'un petit mot doux.

Celui que toute femme ou tout homme réclame,
Celui qui atténue tous les gros bleus de l'âme,
Celui que l'autre attend pour se mettre debout !


Texte inspiré par une homélie du Père Talec
à la messe de la télévision en 1986. (Toussaint)



Antoinette Gendron-Pinçon (Mamita)