25. mai, 2013

MAGNIFICAT !

Marie ! O ! toute belle ! Sainte mère de Dieu,
Je viens te rendre grâces et te dire en ce lieu,
Où je t'ai suppliée,
Merci pour les merveilles dont tu m'as comblée !

Marie ! O ! toute belle ! En regardant ma vie,
Je te vois au détour de tous mes longs chemins,
Tu présentes l'amour entre tes mains bénies,
Sous les traits de ton fils dont l'éternelle offrande
Interpelle à jamais mon coeur de pélerin,
Et me poussse à crier ma Foi toujours plus grande.

Marie ! O ! toute belle ! Aux heures de souffrance
Alors que la tristesse éclate dans les pleurs,
Tu poses ton regard, tu souris en silence,
Tu mets sur le chemin des signes d'espérance,
Arrachant une épine et posant une fleur.
Ainsi d'épine en fleur et de fleur en épine,
A travers les cailloux, on marche sur tes pas,
On trébuche parfois, on se retrouve en bas,
Mais ta main nous relève, O ! tendresse divine !
Et pour chaque faiblesse et pour chaque douleur,
Tu nous fais faire un pas de plus vers le Seigneur.
Dans un "MAGNIFICAT" s'élève ma prière
A ton fils bien-aimé, pour glorifier son nom,
Car il a fait pour moi resplendir sa lumière
Il a comblé mon coeur, et posé sur mon front
Le rayon plein d'espoir de la grande promesse.
Marie ! O ! toute belle ! En un chant d'allégresse
Humblement, je me dis, Servante du Seigneur,
Et je passe par toi, pour lui donner mon coeur !

Antoinette Gendron-Pinçon (Mamita)